Accueil Belgique Politique

Publifin: l’intérêt social du groupe a cannibalisé l’intérêt communal

Pol Heyse, le directeur financier de Nethys, bras droit de Stéphane Moreau, est entendu par la commission d’enquête. Pour les députés, tout prouve que les actionnaires publics ont perdu le contrôle du groupe, malgré les apparences de transparence.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Entamée dans une ambiance plutôt sereine, l’audition de Pol Heyse devant la commission d’enquête Publifin est devenue plus tendue au fur et à mesure que les questions s’accumulaient à l’intention du directeur financier du groupe Nethys, passablement agacé par la détermination des élus et la répétition de leurs assauts.

Un homme bien sous tous rapports, pourtant, ce Pol Heyse. Avec un CV aussi long que les séances de travail à Namur, dont un passage à la tête de RTL Belgium. Il a fait son entrée dans le groupe liégeois dès 2005 à l’époque de l’ALE avant de gravir tous les échelons et de devenir le bras droit de Stéphane Moreau. Mais pas sa copie conforme : « Je suis un homme de chiffres, pas un politique », a-t-il lancé d’emblée avec l’espoir sans doute que les questions à venir restent dans des horizons techniques, son terrain de prédilection.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs