Accueil Culture Arts plastiques Les expos en cours

Yves Klein Le théâtre du vide

Un parcours en une trentaine d’œuvres et de nombreuses archives. La trajectoire trop brève d’un artiste inclassable ayant montré la voie à l’aube des années 60.

Jusqu’au 20 août à Bozar (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Pour beaucoup, c’est d’abord une couleur : bleu. Ce bleu qu’Yves Klein commence à développer à partir de 1955, mélangeant, avec l’aide d’un chimiste, une résine synthétique avec des pigments purs pour faire ressortir le brillant intense de ceux-ci.

Depuis, le bleu Klein – qu’il avait lui-même, avec un sens certain du marketing, baptisé IKB pour International Klein Blue – a fait le tour du monde et reste le marqueur essentiel de son œuvre dans le grand public. On le retrouve évidemment dans l’exposition monographique que Bozar présente actuellement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Expos en cours

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs