Accueil Opinions Chroniques

Publifin, c’était bien de la bombe

Un double mystère continue à entourer l’affaire Publifin/Nethys.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Editorialiste en chef Temps de lecture: 4 min

Au début de cette année, nous avions attiré l’attention d’hommes politiques et politologues flamands sur ce qui avait pour eux l’apparence d’un feu de cheminée local, mais était en réalité le détonateur d’une vraie grande explosion dans le paysage politique francophone. En janvier, à la question «  c’est grave, cette histoire Publifin pour le PS  ? », nous avions donc répondu « oui ». Force est de constater trois mois plus tard, que les choses se sont vérifiées : Publifin, c’était bien de la bombe !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Pirotte Raymonde, jeudi 30 mars 2017, 11:48

    "plier Caterpillar"??? dès le début CAT a été stupéfait des méthodes "grêvistiques" dans notre pays : les grévistes qui empêchent les travailleurs d'entrer...un moment donné ils en ont tout simplement marre ...on a jamais vu des syndicalistes CREER des entreprises...et les reprises par l'Etat (en fait la minuscule région wallonne) cela rappelle les nationalisations des pays communistes rendant toute entreprise non rentable!

  • Posté par Vigneron Gérard, mercredi 29 mars 2017, 16:57

    1 question : quand les présidents des 4 partis ( P$-MR-CDH et Ecolo ) seront appelés à la BARRE??

  • Posté par Renette Michel-julien, jeudi 30 mars 2017, 8:41

    C'est juste ce qu'il ne faut pas faire pour l'instant. Il faut interroger les lampistes qui n'ont pas l'habitude de la parole et qui, par leur maladresse verbale, peuvent lâcher des informations, bévues que ne feraient pas les cadors. Et alors, quand il n'y a plus moyen de se défiler, interroger les 4 chefs de parti, mais je pense tout de même que ce sont le PS et le MR qui donnent la partition pour faire danser tous les autres, le Cdh-Psc n'étant plus que l'ombre de lui-même.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs