Accueil Monde France

À gauche, le divorce n’attend pas le premier tour

En s’apprêtant à voter pour Emmanuel Macron, Manuel Valls précipite l’implosion du PS. L’heure n’est déjà plus à l’élection mais à la recomposition.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

PARIS

C’est l’histoire d’un divorce. Le Brexit ? Non, l’implosion du Parti socialiste français. On retiendra que c’est à l’heure où l’Europe se disloque que la gauche choisit de sortir les poignards et d’acter sa rupture.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs