Accueil Société

Après les refoulements ratés, les violences policières?

Depuis un mois, un migrant débouté est transbahuté entre Bruxelles, Pékin et Freetown. Il affirme avoir été victime de violences à Brussels Airport.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

De (très) mal en pis. Le cauchemar d’Emmanuel K., Sierra-Léonais débouté du droit d’asile, se poursuit au centre de rétention Caricole. Depuis un mois, la Belgique tente d’expulser sans succès le trentenaire en situation irrégulière, un coup vers la Chine – par laquelle il a transité –, un coup vers la Sierra Leone. Sous pression constante d’un nouveau renvoi, Emmanuel K. refuse depuis deux semaines « de remettre les pieds dans un avion ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs