Accueil Culture Livres

Zeruya Shalev: «On peut dépasser la souffrance pour grandir»

Pour Zeruya Shalev, les plaies, liées à un attentat ou à l’amour, nous font évoluer

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Couronnée par le Prix Femina, Zeruya Shalev trace sa voie dans les lettres israéliennes en respectant sa voix singulière. Celle d’un écrivain qui aime les chemins sinueux de l’intime. La passion amoureuse, les liens familiaux ou le deuil ressemblent à des étaux, dont il faut s’extirper pour exister. Elle aussi a dû se débarrasser des oripeaux d’une blessure silencieuse. Un attentat qui l’a laissée KO.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs