Accueil Société

Boycott, délation, menaces: l’après Putsch pour les Belgo-turcs assimilés à des «gülenistes»

Visés par des appels au boycott, des messages de haine voire des menaces de mort, certains belges témoignent de leur quotidien et de l’impact de cette campagne « anti-gülenistes » sur leurs activités.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

J e m’adresse à nos frères qui sont en Belgique, n’acceptez plus les partisans de Feto (« Organisation terroriste Fetullah Gülen », selon la dénomination du gouvernement turc. NDLR.) dans nos mosquées et nos bâtiments, interdisez-les d’entrée ! » « Je voudrais désormais un numéro pour les dénoncer tous. Tous ces fetos traîtres à notre nation, notre gouvernement, notre peuple et notre drapeau, tous les membres des confréries, ceux de l’organisation terroriste Feto. Que la malédiction d’Allah soit sur vous. » « S’il arrive malheur à un seul cheveu du Reis, je vous jure qu’on va cribler de balles ces chiens de feto qui font et soutiennent les putschs!!! » « Partisan de feto, on ne devrait pas te pendre mais te brûler vif, fais attention à ce que tu dis. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Van Ex Jean-rené, lundi 18 septembre 2017, 18:47

    Combien de temps va-t-on encore accepter ces agissements et immixions du gouvernement turc en Belgique ? Il faut arrêter d'urgence toutes les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE. Faite un sondage avec tous vos confrères européens si oui ou non les citoyens EU veulent de la Turquie en leur sein. Sans vouloir préjuger du résultat je crois que ce sera édifiant.

  • Posté par Brajbart Sara, samedi 1 avril 2017, 11:47

    Dénoncer la pieuvre partout où ses tentacules menacent notre société, voilà l'urgence. Merci pour cette enquête : courageuse et nuancée.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs