Accueil Monde

«Attaque toxique» en Syrie: l’hôpital traitant les victimes bombardé

Le régime de Bachar al-Assad est accusé d’être à l’origine de l’attaque qui a fait au moins 58 morts et 170 blessés dans un fief rebelle et djihadiste du nord-ouest.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’hôpital traitant les blessés d’une « attaque toxique » menée mardi dans le nord-ouest de la Syrie a été bombardé, provoquant des destructions importantes dans l’établissement, a constaté le correspondant de l’AFP sur place.

Le journaliste a rapporté que le bombardement a visé une partie de l’hôpital et vu des médecins s’enfuir au milieu des décombres. Il n’était pas possible dans l’immédiat de savoir s’il y avait des victimes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs