Accueil Belgique Politique

Jan Jambon confirme la fermeture de quatre casernes de la protection civile

Quatre casernes fermeront leurs portes tandis que le statut du personnel sera calqué sur celui des pompiers.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quatre casernes de la protection civile fermeront définitivement leurs portes d’ici la fin de la décennie, dans le cadre de la réforme de ce département progressivement transformé en service de deuxième ligne de la sécurité civile. Seuls subsisteront les postes avancés de Crisnée et de Brasschaat qui verront leurs moyens humains et matériel renforcés, a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA). Il n’y aura ni licenciement sec, ni réduction du budget de ce secteur dont la réforme vise à renforcer l’efficacité.

La réforme du service de la protection civile qui compte quelque 400 agents, suscite de l’inquiétude au sein des organisations syndicales et des six communes qui hébergent actuellement des postes avancés : en Wallonie, Ghlin, Crisnée et Libramont ; et en Flandre, Jabbeke, Liedekerke, et Brasschaat. À cela s’ajoute la crainte de voir le délai d’intervention sensiblement augmenter en cas de catastrophe, si on limite le nombre de postes avancés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs