Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Frontaliers: encourager le covoiturage frontalier

Lux-Eco-Move veut diminuer le trafic aux heures de pointe de 10 à 15 %.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’autoroute et les autres routes extrêmement engorgées entre Arlon et Luxembourg, le matin et le soir, aux heures de bureau, les frontaliers connaissent. Mettre 1h, voire 1h30 par trajet de 25 km, ce n’est pas rare. Jusqu’il y a peu, ils ne disposaient pas d’un site de covoiturage spécifique à la région. Depuis début septembre, c’est chose faite avec « Lux-Eco-Move », créé par un Arlonais. L’objectif : à terme, diminuer de 10 à 15 % le trafic sur ces routes aux heures de pointe.

L’Arlonais David Duquesnes (39 ans), a travaillé dans le secteur informatique de la Cour européenne de Justice à Luxembourg. L’enfer des embouteillages entre Arlon et le centre de Luxembourg, il connaît. Son épouse travaille d’ailleurs toujours dans la capitale luxembourgeoise. Et les choses sont loin de s’arranger avec le développement du quartier du Kirchberg. Cela devient une ville dans la ville, avec de plus en plus de bureaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs