Accueil Culture Cinéma

«Gold»: la malédiction du chercheur d’or

Le nouveau long-métrage avec Matthew McConaughey fait partie de ces films maudits qui cumulent tournage catastrophe et échec commercial.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Il y a des films miraculés et des films maudits. Gold s’inscrit sans nul doute dans la seconde catégorie. La faute à pas d’chance. La faute à la mauvaise étoile. Un projet qui traîne à voir le jour, passant de réalisateur en réalisateur, un tournage cauchemardesque en Thaïlande et un produit fini qui visait les Oscars et qui s’est retrouvé

la rue quelques semaines après sa sortie aux Etats-Unis. Pourtant, Gold, sans être le chef-d’œuvre qu’on aurait pu espérer, n’est pas non plus le vilain canard des films hollywoodiens sur le capitalisme que nombre de critiques y ont vu, et il mérite qu’on s’y attarde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs