Accueil Belgique

Crucke s’emporte contre Bourlet (MR) en commission Publifin

Jean-Luc Crucke a dénoncé la vision du libéralisme de Maxime Bourlet : «Je suis libéral, mais je ne partage pas votre libéralisme, je suis profondément heurté».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le président du CPAS d’Awans Maxime Bourlet (MR), membre du CA et d’un comité de secteur de Publifin, a reconnu jeudi devant la commission d’enquête parlementaire un manque de vigilance mais réfuté tout volonté de lucre ou de contourner la légalité.

Comme ses deux prédécesseurs, il a affirmé que les rémunérations fixes lui avaient été présentées comme recouvrant l’ensemble des prestations relatives au comité de secteur et au CA. «J’ai toujours pensé qu’elles étaient légales parce que cela nous a été présenté comme entrant dans le cadre du décret wallon sur la rémunération des intercommunales». Une interprétation erronée, a rappelé Stéphane Hazée (Ecolo).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Segers Joseph, jeudi 6 avril 2017, 17:34

    une soupe qui fat vomir!!

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 6 avril 2017, 14:15

    Il est normal de s'indigner devant les rémunérations exorbitantes allouées aux membres des comités de secteur. Cependant, combien parmi leurs "juges" (Crucke et Cie), combien parmi nous, auraient résisté face à ces gains faciles ? Il est aisé de se draper dans la vertu - surtout si elle n'est pas sollicitée - et plus ardu de la vivre.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs