Accueil Monde

Attaque «chimique» en Syrie: Poutine dénonce des «accusations non fondées»

Le président russe a qualifié l’attaque présumée d’«incident avec des armes chimiques».

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 1 min

Le président russe Vladimir Poutine a jugé jeudi «inacceptable» d’accuser sans preuve le régime de Damas d’être responsable de l’attaque chimique présumée qui a fait au moins 86 morts en Syrie, selon un communiqué du Kremlin.

Au cours d’une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, M. Poutine a jugé «inacceptable» la formulation «d’accusations non fondées contre qui que ce soit avant la mise en oeuvre d’une enquête internationale impartiale et minutieuse», selon le communiqué.

Le président russe a qualifié l’attaque présumée d’«incident avec des armes chimiques».

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a dit jeudi être sûr «à 100%» que le président syrien Bachar al-Assad avait ordonné directement l’attaque chimique présumée en Syrie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 6 avril 2017, 18:49

    Il y a bien sûr présomption d'innocence, même pour Mr Bachar el-Assad, est d'application.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs