Accueil Belgique Politique

Tax shift: pour Maggie De Block, l’accord sur les boissons sucrées a été précipité

La ministre des Affaires sociales et de la Santé aurait souhaité attendre les résultats d’une étude sur les habitudes alimentaires des Belges.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La taxe sur les boissons sucrées que l’opposition voit comme une hausse d’impôt et non une mesure de santé publique, eu égard notamment à la faiblesse du rendement escompté, aurait mérité d’être étudiée de manière plus approfondie, a admis lundi la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block.

Plus vite que prévu

Le tax shift est arrivé plus vite que prévu, a reconnu Mme De Block sur les ondes de la VRT. La ministre aurait souhaité attendre les résultats d’une étude que doit publier le mois prochain l’Institut de la Santé publique sur les habitudes alimentaires des Belges. « Nous pensions pouvoir tirer de cette étude les conclusions qui s’imposent. On a accéléré les choses. C’est une première étape et on continue de plancher sur ce dossier », a-t-elle précisé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs