Accueil Belgique Politique

«Un Cannabis social club est une bonne idée en soi»

L’État doit-il réguler le cannabis ? Après Mons qui pourrait accueillir un lieu de production et de consommation contrôlé, la question est posée. Les spécialistes sont favorables à l’idée. Les politiques moins.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Sur le terrain, les associations qui s’occupent d’assuétudes sont plutôt favorables aux Cannabis Social Clubs (CSC). «  C’est une bonne idée pour différentes raisons, explique Antoine Boucher, porte-parole de l’ASBL d’Infor-Drogues en réaction à nos informations sur l’expérience pilote de Mons (Le Soir du 6 avril). D’abord parce que le fait de cultiver ensemble permet aux gens de socialiser au lieu de rester chacun de leur côté. C’est ce qu’on a fait avec la loi Vandervelde pour l’alcool. Le but n’était pas de l’abolir ou de l’interdire, mais de favoriser la consommation sociale. Un des problèmes du cannabis, c’est justement qu’on renvoie systématiquement à des consommations solitaires et privées puisque l’espace public lui est interdit  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hubin Olivier, vendredi 7 avril 2017, 15:36

    A l'ouverture du nouveau Cannabis Club de Mons, Monsieur Bouchez vous offrira un petit arrosoir bleu et du Roundup pour vos premiers pas de jardinier...en herbe! Lol

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs