Accueil Économie

L’avis des restaurateurs

Des établissements partenaires restent sceptiques face à la nouvelle offre de Deliveroo.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

« Cela ne conviendrait pas à notre type de cuisine »

Pour Raphaël Hecht, patron du « Little Tokyo » à Ixelles, la nouvelle offre de Deliveroo est tout à fait incompatible avec le concept de son restaurant, qui propose une cuisine d’inspiration japonaise. « Pour élaborer nos plats, nous avons besoin de quatre personnes. Chaque préparation prend du temps. Il serait totalement impayable d’engager un chef et trois assistants supplémentaires dans une autre location. Je pense que l’offre s’adresse plus à des pizzerias, des restaurants spécialisés en burgers... Mais pas à une cuisine sophistiquée ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs