Accueil Monde

Poutine joue le jeu de Daesh

L’entrée de la Russie dans la guerre en Syrie est accueillie avec satisfaction par les djihadistes. En s’en prenant surtout aux autres rebelles, le président russe favorise une évolution vers un conflit binaire : Assad ou Daesh, une stratégie qui met l’Occident en porte-à-faux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Depuis le 30 septembre dernier, l’aviation militaire russe prend une part active au conflit syrien et frappe sans relâche des cibles « terroristes » à travers la Syrie. L’Européenne Mogherini a reconnu lundi à Luxembourg que l’intervention russe avait « changé la donne ». Un journaliste français présent du côté d’Alep, Christian Chesnot, va de son côté jusqu’à estimer que cette intervention « redistribue totalement les cartes sur le plan militaire ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs