Accueil Monde

Les frappes américaines en Syrie: juste un avertissement

Donald Trump joue de l’effet de surprise : il ordonne des frappes de missiles sur une base militaire syrienne trois jours après que le régime local eut une fois de plus gazé sa population. Ainsi giflé, Vladimir Poutine sait sans doute qu’il n’était pas la cible principale de cette action.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Après un moment de stupeur ce vendredi 7 avril à l’aube, le monde se pose la question : jusqu’où peuvent mener les événements en Syrie ? L’internationalisation du conflit n’est pas neuve, depuis presque le début des troubles, il y a six ans, des puissances grandes ou plus modestes sont intervenues, mais ici, clairement, un événement inattendu vient semer le trouble et l’inquiétude : les Etats-Unis de Donald Trump ont fait ce que personne jusqu’ici n’avait osé entreprendre, ils ont frappé le régime syrien militairement.

Les 59 missiles de croisière Tomahwak lancé depuis deux destroyers en Méditerranée n’ont pas seulement détruit une base aérienne syrienne, ils ont aussi lancé un message clair au régime et à ses alliés : le franchissement de la « ligne rouge » de l’utilisation des armes chimiques dont le régime s’est à nouveau rendu coupable le 4 avril dernier n’est pas restée impunie. Une première. Donc un précédent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Tanghe Michel, samedi 8 avril 2017, 17:54

    Un rappel d'une vérité que nous ne devons jamais oublier : "la loi du plus fort est toujours la meilleure"

  • Posté par Le Carré Jean-yves, samedi 8 avril 2017, 12:02

    "Les 59 missiles de croisière Tomahwak lancé depuis deux destroyers en Méditerranée n’ont pas seulement détruit une base aérienne syrienne," ??? Quelques heures plus tard des avions décollaient de cette base, ils sont forts les syriens ! En réalité les dégâts sur la base sont relativement minimes et la piste est intacte. C'est pas sérieux !

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs