Accueil Techno

Dans les avions, les tablettes sèment la discorde

Lutte antiterrorisme : l’interdiction de matériel électronique plus gros qu’un GSM sur certains vols vers les États-Unis et la Grande-Bretagne pose des problèmes. Et suscite de nouvelles inquiétudes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’interdiction des tablettes à bord de certains avions en provenance de certains pays par les États-Unis et la Grande-Bretagne provoque bien des réactions. Et des interrogations. Les associations mondiales de l’aviation réagissent. L’OACI, l’Organisation de l’aviation civile internationale émanant directement de l’ONU plaide toujours l’application de normes et pratiques communes, mondialement, pour faciliter la mobilité à travers la planète reconnaît qu’on touche là à la responsabilité de chaque état d’évaluer en permanence le niveau de la menace qui pèse sur eux. L’Iata, l’association mondiale des compagnies aériennes souligne que cette décision a été prise unilatéralement, sans consultation des compagnies. Enfin, l’agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), après d’autres, rappelle que ces mesures ne sont pas sans impact en termes de sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs