Accueil Culture Arts plastiques

L’incroyable Damien Hirst ressuscite à travers les mythes

La nouvelle œuvre de l’artiste est démesurée, mégalo, iconoclaste, drôle et intelligente. Elle occupe la totalité de la Punta della Dogana et du Palazzo Grassi.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 5 min

L’histoire est d’autant plus belle qu’elle est incroyable. En 2008, Damien Hirst, artiste contemporain aussi riche et adulé que controversé, est contacté pour financer une expédition sous-marine. Le but de celle-ci : extraire du fond des mers le fabuleux trésor de Cif Amotan II qui vécut de la moitié du Ier siècle au début du IIe siècle. Ancien esclave d’Antioche, l’homme fit fortune et se mit à collectionner sculptures, bijoux et autres merveilles de son époque.

Le tout fut chargé sur un vaisseau qui fit naufrage au large de l’Afrique. L’histoire entra dans la légende, inspira des historiens, des poètes, des artistes… jusqu’à ce que, grâce à Damien Hirst, le trésor soit tiré des eaux. Aujourd’hui, l’artiste présente cette collection exceptionnelle sur les deux sites de la collection Pinault à Venise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs