Accueil Monde

Rex Tillerson retourne à Moscou sur la pointe des pieds

Après les frappes américaines contre l’aviation syrienne, le nouveau maître-diplomate de Washington doit rencontrer son homologue ce mardi à Moscou. Le décodage de notre correspondant à New York, Maurin Picard.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Il fut un temps, pas si lointain, où Rex Tillerson avait ses entrées directes au Kremlin, et ne tarissait pas d’éloges sur le président russe Vladimir Poutine. L’ex-pdg du géant pétrolier Exxon-Mobil, devenu secrétaire d’État au sein de l’Administration Trump, a sur ordre express de la Maison Blanche adopté une posture critique envers la Russie poutinienne, assumant les conséquences prévisibles de ce changement de pied. Après les frappes américaines contre l’aviation syrienne, le nouveau maître-diplomate de Washington a reproché dimanche aux Russes leur «  incompétence   » ou de «  manque d’attention

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs