Accueil Société

Pour les migrants du camp de Grande-Synthe: retour à la case «jungle»

Délaissé par les autorités, saturé le camp humanitaire de Grande-Synthe est devenu un bidonville. Les violences communautaires ont dégénérées en un gigantesque incendie qui a ravagé le site.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

A lors c’est à cela que ça ressemble maintenant ? » Dépité, Baptiste fait défiler les images de désolation du camp de la Linière, à Grande-Synthe, sur le GSM qu’on lui tend. Les structures calcinées, les traces de la vie d’avant. Comme dans ce chalet, un des rares encore debout, où la casserole est toujours pleine du riz sauce tomate abandonné à la va-vite. Depuis un an, l’étudiant en architecture consacre l’essentiel de son temps libre au camp de la Linière, à Grande-Synthe. Aujourd’hui, c’est un gros tas de cendres.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs