Accueil L’archive

Il y a cinq ans dans le journal «Le Soir» : «La délivrance des mineurs chiliens»

les 33 mineurs bloqués depuis deux mois au fond d’une mine au Chili vont revoir la lumière. 800 proches et 2.000 journalistes attendent avec impatience ce « happy end ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il s’appelle Florencio Avalos. Et il était appelé à devenir un visage célèbre dans le monde entier, dans la nuit de mardi à mercredi. Âgé de 31 ans, ce contremaître, un « gentleman » selon ses proches, devait être le premier des 33 mineurs chiliens à sortir du tombeau dans lequel ils sont enfermés depuis plus de deux mois.

Les opérations de secours devaient débuter peu après 3 h du matin, heure belge. Il s’agissait d’une opération de sauvetage sans précédent, réalisée devant des centaines de caméras et des milliers de spectateurs. Une sirène et un gyrophare devaient annoncer la sortie de chacun de ces survivants des temps modernes. Des héros. Des stars.

Qui, si l’opération s’est bien passée, vont réapprendre à vivre. « Ils auront du mal à se défaire du groupe », dit le psychologue Frédéric Daubechies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs