Accueil Monde

Les médias du Kremlin ont banalisé Marine Le Pen

Comment la presse russe relaie-t-elle la campagne présidentielle française ? François Fillon et Marine Le Pen sont les candidats préférés, Emmanuel Macron fait office de repoussoir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Une « réaliste », selon le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. La représentante du « spectre politique européen qui se développe assez rapidement », s’est réjoui le chef du Kremlin Vladimir Poutine. Au fil des semaines, les autorités ont loué Marine Le Pen. Les médias ont suivi, banalisant la candidate du Front National. Car, comme souvent en Russie, le signal vient d’en haut et l’effet se fait sentir sur toute la population. « Cette présidentielle française est étrange cette fois… Le Pen semble la candidate la plus sérieuse, raisonnable et normale », confie ainsi parmi d’autres Elena Bichkova, médecin à Moscou, qui suit de loin l’élection française et uniquement via les télévisions publiques. Comme la majorité des Russes. Ils ont suivi ainsi la rencontre de Marine Le Pen et Vladimir Poutine, sous les ors du Kremlin le 24 mars dernier. Un tête à tête presque banal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs