Accueil Monde

Syrie: la Grande-Bretagne «consternée» par le veto russe à l’ONU

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson s’est dit «consterné» mercredi soir après le veto opposé par la Russie au Conseil de sécurité de l’Onu à un projet de résolution sur l’attaque chimique présumée imputée au régime syrien.

«La Russie a choisi le mauvais camp», a déclaré M. Johnson dans un communiqué publié à Londres. «La communauté internationale cherchait à dire clairement que toute utilisation d’armes chimiques par quiconque, où que ce soit, est inacceptable, et que ceux qui en sont responsables devront en payer les conséquences», a-t-il ajouté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs