Accueil Société

L’animal de compagnie, un membre de la famille

D’ici l’été, l’animal devrait être légalement reconnu comme être sensible. A coté de cette législation wallonne contrant abandon et maltraitance, des maîtres considèrent leur animal comme un membre de la famille à part entière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’animal est un être sensible. Fin de ce mois, un avant-projet de décret officialisant cette reconnaissance sera mis sur la table du gouvernement. « Cela vise tous les animaux au sens large », précise François Dubru, porte-parole de Carlo Di Antonio, ministre wallon du Bien-être animal, à l’origine de cette nouvelle réglementation.

C’est une bonne chose, selon le Dr  Stéphane Degallaix, vétérinaire et co-président de l’association Savab (union professionnelle vétérinaire pour les petits animaux). « Jusqu’à présent, l’animal était considéré comme un bien meuble. Il n’y avait pas de différence entre un chien et une chaise. Si on voulait taper son chien sans eau au fond d’un garage, rien ne l’interdisait. Avec la future législation, cela ne sera plus permis. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bosman Josephine, jeudi 13 avril 2017, 18:55

    Et les moustiques?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs