Accueil Monde

«La mère de toutes les bombes» a tué au moins 90 jihadistes en Afghanistan

Les précédents bilans avancés faisaient état d’une trentaine de victimes dans les rangs jihadistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au moins 90 combattants du groupe Etat islamique (EI) ont été tués par la méga-bombe américaine larguée pour la première fois jeudi contre des positions de l’EI dans l’Est de l’Afghanistan, ont indiqué samedi des responsables afghans.

Les précédents bilans avancés faisaient état d’une trentaine de victimes dans les rangs jihadistes.

Selon Esmail Shinwar, gouverneur du district de Achin, fief de l’EI dans la province du Nangarhar, « au moins 92 combattants de Daesh (acronyme arabe de l’EI) ont été tués » par cette bombe hors-norme, la GBU-4/B3 de près de 11 tonnes, l’arme conventionnelle la plus puissante de l’arsenal américain. « Trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position au moment de l’attaque ont été détruits » a-t-il précisé à l’AFP.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Petitjean Marie-rose, samedi 15 avril 2017, 8:45

    Qui a eu l'idée de donner le nom de "mère" à un tel engin de mort et de destruction ?

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs