Accueil Culture Livres

Clélia Renucci: «La cougar a une image négative»

Clélia Renucci a relu tous les classiques littéraires à la recherche des femmes et de leurs toy boys. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Ex-journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Elles s’appellent Madame de Larnage, George Sand, Madame Walter ou la vicomtesse de Beauséant. Leur point commun ? Ce sont des héroïnes de romans célèbres certes, elles sont aussi plus âgées que leur partenaire masculin. Professeure de lettres en secondaire à Paris, Clélia Renucci a voulu prouver que Madonna et Demi Moore n’ont pas le monopole du jeune amant.

Lorsqu’on parle de cougar, on ne s’attend pas à une femme de moins de trente ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs