Accueil Sports Cyclisme

Amstel Gold Race: un nouveau chef-d’œuvre de Philippe Gilbert

En dépit d’une chute, à mi-course, qui aurait pu tout remettre en cause, l’Ardennais a obéi point par point à la tactique qu’il avait conçue, la veille, avec ses équipiers de Quick Step. Une démonstration de cyclisme conclue face au vainqueur de Milan-Sanremo, Michal Kwiatkowski.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’Amstel Gold Race a eu, entre autres mérites, d’offrir une démonstration de maîtrise de la course cycliste. Deux champions d’exception, anciens lauréats de l’arc-en-ciel, ont fait l’éloge de la finesse, de la tactique, de l’anticipation, de tout ce qui permet aux stratèges d’avoir une longueur d’avance sur la concurrence. Michal Kwiatkowski et Philippe Gilbert ont plus que largement donné raison à l’organisateur, le grand Leo van Vliet, qui s’était gratté la tête plusieurs fois, ces dernières années, avant de brûler la politesse à la dernière ascension du Cauberg pour prolonger le plaisir (?) 19 kilomètres au-delà.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs