Accueil Monde

Turquie: cinq conséquences possibles du «oui» au référendum

Les Turcs ont majoritairement voté en faveur d’un renforcement des pouvoirs du président Erdogan. Et maintenant ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une courte majorité de Turcs a approuvé dimanche le renforcement des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan au cours d’un référendum dont le résultat pourrait être déterminant pour l’avenir du pays. Le Haut-Conseil électoral (YSK) en Turquie a confirmé la victoire du «oui». Erdogan. Les deux partis d’oppositions, le CHP et le HDP, contestent la légitimité du scrutin.

Au cours d’une conférence de presse, le chef de l’YSK, Sadi Güven, a affirmé que le «oui» devançait le «non» de quelque 1,25 million de voix, avec seulement 600.000 bulletins de vote qui restent à dépouiller, ajoutant que le résultat définitif serait annoncé «d’ici à 11 ou 12 jours».

Le résultat de cette consultation populaire influera sur l’avenir des relations avec l’Union européenne, l’approche de la «question kurde» et l’évolution des dynamiques sociales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert Guy, lundi 17 avril 2017, 21:02

    Il suffit à l'UE de menacer de rétablir les droits de douane pour les produits turcs. Notre balance sur l'import-export est largement déficitaire.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs