Accueil Belgique Politique

Double nationalité: le débat ne peut être lié au référendum en Turquie, selon Reynders

Le ministre des Affaires étrangères n’est pas surpris du vote massif des Turcs de Belgique en faveur du « oui ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders appelle au calme sur le débat autour de la double nationalité, au lendemain du référendum en Turquie lors duquel la majorité des Turcs de Belgique ont voté en faveur du « oui ».

«  Ce débat est bien plus large et ne doit pas être ouvert à la suite d’une décision prise par une communauté bien précise. Nous devons prendre le temps de la réflexion, dans le calme. De nombreux Belges possèdent une seconde nationalité, dont la Française par exemple. On ne pense pourtant pas rouvrir le débat sur la double nationalité en fonction des résultats des élections présidentielles  », a réagi Didier Reynders.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lemaire Paul, mardi 18 avril 2017, 10:00

    Le problème vient de ce qu'on accorde trop facilement la nationalité belge à des personnes qui la demande uniquement par intérêt financier ou autre et non par amour de notre pays. La double nationalité permet de profiter de plusieurs râteliers et crée une discrimination inacceptable vis à vis des autres citoyens.

  • Posté par Mortoni Sara, lundi 17 avril 2017, 18:38

    Cher Monsieur Hubin, pour être plus clairs, utilisons les maths : 51 % favorables à Erdogan au total (avec des soupçons de fraude), tandis qu'en Belgique le taux de voix favorables s’élève à 75 %. Il me semble que le problème d'attraction fatale envers les dérives antidémocratiques est plus grave pour ceux qui habitent la Belgique que la Turquie. Ne serait-ce pas judicieux que les politiciens belges se posent quelques questions? Mais non, leur réaction est de brandir une menace populiste qui n'apportera aucune solution. Enlever la double nationalité ne changera pas de mentalité les cibles ni les rayera de la carte. Et les jour où les belges bien de souche voteront de façon majoritaire pour des partis antidémocratiques que va-t-on faire? Les rendre apatrides? Je suis révoltée par le manque de sérieux de la classe politique. Et par la crédulité de ceux qui se laissent mener dans le camp du populisme chauviniste ne coûtant aucun effort aux politiciens.

  • Posté par Hubin Olivier, lundi 17 avril 2017, 23:20

    Madame Mortoni,je reconnais ne pas avoir tout compris à votre réponse...Ce qui est indiscutable, c'est que les premières mesures prises par Erdogan sont : prolongation de l'état d'urgence, référendum sur la peine de mort et l'adhésion à L'UE. Ce qui est également indiscutable, c'est que 3 belgo-turcs sur 4 sont, par conséquent, en accord avec ces différentes mesures . Et ça,c'est la ligne rouge qui vient d'être passée ( ce n'est pas moi qui le dit..) et qui remet en cause notre vivre ensemble pour le futur.

  • Posté par Hubin Olivier, lundi 17 avril 2017, 18:28

    Monsieur Reynders n'aplus aucune ambition belge, ni européenne : il vise l'international et ne veut certainement pas se fâcher avec lrs nombreux dictateurs peuplant cette planète.Il en va de son carnet d'adresses...Alors, pour l'OTAN, les USA ont repris les choses en mains et L'Europe s' est déjà fait racketter pour les migrants.

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, lundi 17 avril 2017, 17:53

    C'est Monsieur Poutine qui va être content de pouvoir éliminer une influence formelle de l'Europe en Turquie, et donc de renforcer son influence à lui dans toute cette région! Continuons donc à être sectaire contre Monsieur Erdogan: caviar et vodka pour tout le monde à la clef, et l'Europe au panier!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs