Accueil Sports Football Football belge Standard

Standard : Preud’homme, Bölöni et D’Onofrio semblent si loin

Sur les 10 dernières années, les Rouches ont consommé 12 entraîneurs. Difficile de trouver une stabilité dans ces conditions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le Standard vient de consommer 12 entraîneurs sur les 10 dernières années. Un chiffre démontrant bien l’instabilité qui règne en bord de Meuse. Mais cela ne veut pour autant pas dire qu’aucun de ceux-ci n’a connu le succès. S’il y a effectivement eu des erreurs de casting comme Ron Jans, José Riga, Slavo Muslin ou Aleksandar Jankovic, les Liégeois ont aussi mis dans le mille et beaucoup ont tendance à l’oublier.

Michel Preud’homme n’a-t-il pas ramené le titre au Standard il y a moins de 10 ans ? Et, l’année précédente, n’a-t-il pas emmené les Rouches en finale de la Coupe de Belgique ? Laszlo Bölöni a continué son travail de maîtresse manière en remportant deux Supercoupes de Belgique et en s’adjugeant à nouveau le sacre de champion. Si ça, ce n’est pas connaître le succès…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Preyat Christian , mardi 18 avril 2017, 18:46

    Sous des dehors sympathiques au premier abord, les Liégeois forment définitivement une équipe totalement ingouvernable à jamais, je plains de tout cœur le pauvre entraineur inconscient qui signe là; il faut comparer cette épique avec les politiciens Liégeois et on comprend tout.

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs