Accueil

Une décharge pour étourdir sans tuer

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

La technique d’étourdissement avant abattage choisie par la Wallonie serait l’électronarcose. Elle consiste à infliger à l’animal une décharge électrique dans la tête du mouton ou du bovin par le biais d’électrodes. Cette décharge plongerait l’animal dans l’inconscience sans toutefois le tuer (contrairement au « matador », un pistolet qui transperce la boîte crânienne de l’animal). Il ne sentirait pas l’incision pratiquée dans sa gorge ou sa poitrine.

Selon les chiffres de la Fédération de la viande, environ 12.000 bovins et entre 4 et 5.000 moutons ont été abattus selon le rite musulman en 2014 en Wallonie. Il n’y aurait qu’une petite centaine de bovins abattus selon le rite israélite, la Chehita.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs