Accueil Société Régions Liège

Le jeune handicapé mental a été torturé et noyé

Valentin, un Wanzois de 18 ans, aurait subi 5 heures d’épouvantables sévices avant d’être jeté, menotté, dans les eaux de la Meuse. Ses 5 meurtriers présumés, dont un mineur d’âge, ont été interceptés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il est des messages publiés sur les réseaux sociaux qui, avec le recul, glacent le sang. Ceux écrits par Dorian D., sous l’avis de disparition diffusé par la maman de Valentin Vermeesh, un jeune Wanzois, en font partie. « Bonjour, des nouvelles de Valentin ? », demandait ce Hutois de 19 ans, le 7 avril dernier, à la maman du jeune handicapé léger ayant disparu 10 jours plus tôt. « Non, toujours rien », écrivait-elle. Le Hutois est plusieurs fois intervenu de la sorte, sur le « mur » Facebook de la maman, usant d’émoticônes tristes comme s’il était inquiet aux larmes, et allant jusqu’à relayer une fausse piste en expliquant qu’on aurait vu Valentin à Charleroi. Puis il a fini par se rendre à la police, peu après la découverte, ce vendredi soir, du corps de Valentin dans les eaux de la Meuse, à Statte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs