Accueil Belgique Politique

Bouchez-Di Rupo, un an de guérilla

Le 19 avril, le PS débarquait le MR à Mons après seize ans de majorité commune. Le bourgmestre n’en pouvait plus de l’opposition interne incarnée par le jeune libéral. Depuis un an, Bouchez mène un inlassable combat pour remporter la bataille de 2018.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Mais qu’a-t-il encore imaginé ? Depuis un an, Georges-Louis Bouchez est passé maître dans l’art de titiller la curiosité des journalistes. Et pas question de trêve pascale avec l’électron libre du MR : « Mercredi, je fais livrer un cadeau aux socialistes », a-t-il fait savoir à l’heure des œufs en chocolat. Sous-entendu : « Intéressé ? » Le journaliste a le choix : prendre l’info ou l’éviter avec la certitude que le libéral trouvera ailleurs un écho favorable à sa dernière petite idée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs