Accueil Économie

Les grandes banques belges aiment les énergies fossiles

Les quatre principales banques de notre pays ont investi massivement dans les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz). Mais ces énergies nuisent à la planète et à la population. Et ces investissements risquent une dépréciation brutale. Faites pression sur votre banque, propose une campagne qui commence aujourd’hui.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Entre début 2014 et fin 2016, les quatre principales banques belges, BNP Paribas Fortis, ING, KBC et Belfius, ont consacré plus de 40 milliards d’euros au financement du secteur des combustibles fossiles sous forme d’emprunts, d’émissions d’obligations et d’achats d’action. Plus de 19,4 milliards d’euros sont allés à des entreprises actives dans le secteur du charbon, 20,6 milliards au pétrole et au gaz. C’est ce que Le Soir a pu lire dans un rapport du réseau FairFin pour le compte de la Coalition Climat, un regroupement d’organisations qui lance aujourd’hui une campagne visant à pousser les institutions financières à se retirer des énergies fossiles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs