Accueil Belgique

Pour les syndicats, le plan Taxi de Pascal Smet «ce sera la jungle»

Le front commun veut privilégier la voie du dialogue. Il se réunira le 2 mai pour préciser ses revendications avant de reprendre rendez-vous avec Pascal Smet.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A l’issue d’une réunion mercredi après-midi avec le cabinet du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet, le front commun des taxis bruxellois s’est dit surpris de l’ampleur de la dérégulation du secteur prévue dans le plan Taxi. Les représentants du secteur restent cependant ouverts à la négociation. Ils se réuniront le 2 mai prochain pour lister les différentes modifications qui seront soumises au cabinet.

Le front commun a reçu une note d’intention qui reprend des éléments du plan Taxi. Il estime que celui-ci va encore plus loin que ce que la presse avait préalablement laissé entendre et qu’il marque la fin du salariat dans le secteur des taxis. John Reynaert représentant syndical FGTB-UBT, explique que les chauffeurs sont appelés à devenir de faux indépendants, des indépendants ou à travailler en coopérative.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs