Accueil Sports Basket

Charleroi s’est fait peur mais s’impose face au Brussels

Quelques jours après une sérieuse déconvenue à Limbourg (82-66), le Spirou s’est métamorphosé en première mi-temps malgré l’absence de trois joueurs (Gaudoux, Iarochevitch et Shepherd).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Pascal Angillis misait sur un système avec Fusek et Radenovic côte à côte et une réelle exploitation de ses deux pivots. Par sa lecture de jeu, l’expérimenté Serbe (9 points, 4 assists) tirait le meilleur du jeune Slovaque (7 points), tandis que Simmons et Ubel étaient réduits au silence. Le Brussels restait cependant au contact avec un bon pourcentage à trois points (3/6).

Au-delà de la bataille sous l’anneau, Charleroi se devait de contrôler Dowe et Loubry, habitués à mettre les leurs sur les bons rails par une grande intensité offensive. Libert se chargeait, avec la débauche d’énergie qu’on lui connaît, de limiter leur apport. En quelques minutes, le capitaine carolo enchaînait trois interceptions et plusieurs transitions offensives rondement menées pour placer les Spirou aux commandes (35-23).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Basket

Kyara Linskens, l’héroïne inattendue des Cats

Après être difficilement venues à bout de Porto Rico, les Belgian Cats se sont rapprochées des quarts de finale du Mondial en Australie. La joueuse de Montpellier a tenu l’équipe quasiment à elle seule.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs