Accueil Monde

Le président de la Tchétchénie dément les arrestations d’homosexuels

Des homosexuels tchétchènes ayant fui à Moscou ont affirmé avoir été battus et détenus « dans une prison non-officielle ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le président de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a démenti mercredi toute arrestation d’homosexuels dans la république russe du Caucase, dénonçant comme des «  provocations  » les articles de presse faisant état de la traque de cette communauté.

«  Des articles provocateurs sur la Tchétchénie (ont été publiés), rapportant de soi-disant arrestations  », a déclaré M. Kadyrov lors d’un entretien avec le président Vladimir Poutine, cité par les agences russes. «  C’est même gênant d’en parler. Il y aurait soi-disant des arrestations, des meurtres, (les journaux) ont même donné le nom  » d’une des victimes, a-t-il poursuivi. «  Mais il est vivant, en bonne santé et se trouve chez lui  », a-t-il assuré.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs