Accueil L’archive

Il y a dix ans dans Le Soir : «Le parquet de Dinant avait supplié Titeca de faire attention»

Dès le 9 février, un fax incitait l'institut psychiatrique à garder en ses murs l'agresseur du directeur de l'Institut Cousot

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

(article paru le 20 avril 2007)

L'indépendance et la responsabilité des médecins face à l'appréhension des magistrats ? Nos révélations sur les « sorties autorisées », accordées par l'institut Titeca (Schaerbeek) au jeune Liran, l'auteur des coups de couteau infligés le 22 janvier dernier au directeur de l'Institut Cousot, suscite la polémique entre le monde médical et le parquet de Dinant.

Le premier reproche au second d'avoir, par ses déclarations, «alimenté la psychose collective », selon les termes du Dr Laurent Servais, en charge de l'unité d'accueil des adolescents à l'institut Titeca.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs