Accueil Sciences et santé

On meurt plus tôt en Wallonie

Une étude de l’ISP montre que le taux de mortalité précoce est parfois doublé au Sud du pays.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

D’après les chiffres de l’Institut Scientifique de Santé Publique publiés jeudi, on « meurt prématurément » beaucoup plus en Wallonie que dans le reste de la Belgique.

GetContent[1].tiff

La mort est qualifiée de prématurée quand elle intervient avant l’âge de 75 ans, quelle que soit sa cause (maladie, accidents, consommation de toxiques). Mais l’étude relève l’existence de disparités très nettes entre arrondissements administratifs au sein même des Régions. Certes, tous les arrondissements du Sud du pays voient le taux de mort prématurée chez l’homme plus élevé que la moyenne belge, à l’exception de l’arrondissement de Nivelles. Mais pour la mortalité liée à la consommation d’alcool, ce sont tous les arrondissements de la province du Hainaut qui sont particulièrement concernés par des taux particulièrement élevés.

alcool.JPG

De même pour le diabète, qui frappe particulièrement ces arrondissements, ainsi que ceux de la province de Liège.

diabete.JPG

Mais toutes les causes de décès ne suivent pas le même gradient. Ainsi, pour les accidents de la route, c’est la province de Luxembourg qui décroche une triste timbale.

accidents routes.JPG

Tandis que pour le cancer du poumon, c’est l’Est du pays et la province de Liège qui présentent les plus hauts taux. Pour les cancers oraux, du larynx et de l’œsophage, les auteurs établissent clairement une corrélation avec les taux de consommation d’alcool et de tabac, deux causes identifiées de l’augmentation de ces maladies. Pour de nombreuses causes spécifiques de mortalité prématurée étudiées, on observe l’existence d’un clivage Nord-Sud, la Flandre affiche globalement des taux de mortalité plus faibles. Bruxelles enregistre des valeurs situées à mi-chemin entre celles de la Flandre et de la Wallonie.

Pourtant, la mortalité prématurée a diminué de 25 % entre 1993 et 2009, mais la Belgique ne se classe pas bien au sein de l’Europe des 15, avec le 3e taux de mortalité prématurée le plus élevé chez les hommes et le 4e chez les femmes. Quelles sont les causes principales de ce mauvais tableau ? « Ces différences reflètent des disparités dans l’état de santé des populations sous-jacentes. Mais la santé est un phénomène complexe résultant d’interactions entre de nombreux facteurs, et ces différences ne peuvent être imputées à une cause unique », explique François Renaud, chercheur à l’ISP et auteur de l’étude. Parmi les causes, le contexte socio-économique global : ainsi les arrondissements du Hainaut qui sont épinglés pour plusieurs facteurs sont aussi ceux où le revenu moyen est le plus réduit. « Mais le statut social individuel joue bien évidemment un rôle important. D’autres facteurs potentiels sont susceptibles d’influencer la mortalité prématurée, comme par exemple les habitudes culturelles et les styles de vie, l’environnement, les facteurs génétiques ou encore les politiques de santé publique et la prise en charge des maladies. Il est à ce stade impossible de distinguer le rôle respectif de ces différents facteurs », explique la chercheuse. D’où la nécessité de poursuivre des recherches plus approfondies pour identifier les causes de ces écarts, avec l’ambition de les réduire : les variations entre arrondissements parfois atteignent 80 %, ce qui signifie qu’un individu habitant dans une ville court parfois quasi deux fois plus de risque de décéder prématurément que s’il habitait ailleurs. Mais l’étude ne tranche pas quant à savoir si les gens qui cumulent le plus de critères de risques, comme le manque de ressources ou d’emploi, voire un « style de vie » nocif à la santé (obésité, malbouffe, diabète, tabac) se regroupent dans des régions où les loyers sont plus réduits. Ce serait pourtant indispensable avant de commencer à proposer des mesures pour améliorer ce triste constat.

Entretien : «Il faut sensibiliser les élus politiques, notamment locaux» (abonnés)

Le rapport complet en version PDF (cliquez ici sur mobiles) :

Rapport-sur-la-mortalite-precoce-en-Belgique

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs