Accueil Société

La belle endormie au pied de la colline

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Au siècle des hautes technologies, du dessin assisté par ordinateur, l’architecte contemporain est-il encore capable d’imaginer de nouvelles formes de structures, d’habitat, de construction à la seule pointe de son crayon ? Santiago Calatrava dessine et sculpte depuis l’enfance. Ses peintures, ses céramiques ont été exposées aux Metropolitan et au Modern Art Museum de New York, au Grand Curtius de Liège, à l’Institut espagnol de la Reine Sofia ou au Palazzo Strozzi de Florence.

L’homme rêve toujours de formes nouvelles, de révolutionner l’espace, de tracer des perspectives inédites à partir d’une simple feuille de papier blanc. Nous lui en avons tendu une, arrachée à notre carnet de notes, et l’artiste a aussitôt saisi son crayon pour nous croquer la genèse sensuelle du projet de la gare TGV de Liège-Guillemins !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs