Accueil Monde

Marine Le Pen, l’anti-système

Son gros point faible, le manque de soutien.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ses atouts

1. L’anti-système

Alors qu’Emmanuel Macron aura le soutien de la quasi-totalité de la classe politique traditionnelle, Marine Le Pen va du coup être la seule candidate à pouvoir encore surfer sur l’anti-système. Le Front national va jouer le parti « ostracisé » par la France d’en haut, celle qui serait supposée ne rien vouloir changer. Elle va s’adresser à la France des perdants, des oubliés de la mondialisation face à ceux qui seraient bénéficiaires de la globalisation.

Elle aura beau jeu de rejouer le match de 2005, lors du référendum sur la Constitution européenne. L’électorat de Marine Le Pen est jeune, populaire, et peu diplômé. C’est dans la « France du travail » que pourrait se disputer le match. Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont à égalité dans cet électorat salarié de 35 à 49 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs