Accueil Monde

Présidentielle: le maire d’une commune du Pas-de-Calais prêt à démissionner après la marée FN

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le maire (divers gauche) d’Annezin, Daniel Delomez, a exprimé sa colère dimanche après que ses administrés ont massivement voté pour Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle française. « C’est catastrophique ! Il est possible que je démissionne car je ne veux pas consacrer ma vie à des connards », a-t-il déclaré dans une interview à un journal local, l’Avenir de l’Artois.

Dans la commune d’Annezin, près de Béthune, Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour avec 38,07 % des suffrages, devant Jean-Luc Mélenchon (19,25 %) et Emmanuel Macron (17,29 %).

Au lendemain de son coup de sang, l’élu a dit regretter l’insulte, un « vocabulaire qui n’est pas le vocabulaire qu’il utilise d’ordinaire ». «  En revanche, j’assume ce que j’ai dit. Je vais démissionner, je ne reviendrai pas sur cette parole »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs