Accueil Société

L’ONU s’inquiète du nombre de Belges en Syrie

Après la Tunisie, les Nations Unies s’intéressent à la Belgique. Et aux motivations de ses djihadistes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

L’ONU s’inquiète de voir tant de Belges prendre les armes en Syrie. Depuis lundi, une délégation des Nations Unies est en visite chez nous dans le cadre d’une étude approfondie sur les combattants étrangers partis faire le djihad en Syrie et en Irak, ainsi que sur l’impact de ces départs sur les droits de l’homme.

Formé en 2005, le groupe de cinq experts indépendants originaires de Pologne, du Chili, d’Afrique du Sud, du Yemen et des États-Unis, s’intéresse plus précisément aux réseaux de mercenaires utilisés comme «  moyen de violer les droits de l’homme et d’empêcher l’exercice du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs