Accueil Monde France

Le désarroi des amis de Jean-Luc Melenchon

Un dimanche de scrutin de Montreuil à Belleville…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Danton, Robespierre, Antoine Gaudin, mort sur les barricades… A Montreuil, aux portes de Paris, les rues évoquent un passé glorieux et combatif. Les électeurs d’aujourd’hui ne sont pas moins militants et les affiches de la « France insoumise » hurlent sur tous les murs. Devant la petite école du quartier, les militants, dimanche matin, observaient avec confiance le mouvement des électeurs, la victoire de Melenchon leur paraissait acquise et le succès de leur candidat arrivé en tête dans les Dom Tom leur paraissait de bon augure. Un signe cependant aurait lu les alerter : puisqu’il était interdit de se rendre dans l’isoloir avec un seul nom à glisser dans l’enveloppe brune, la plupart des votants, en plus de s’emparer du carton portant le nom du héros du quartier, prenaient plusieurs bulletins et passaient de longues minutes dans l’isoloir, comme pour rebattre les cartes encore une fois, réfléchir avant de se prononcer définitivement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Arnould Philippe, lundi 24 avril 2017, 22:18

    Pffrt… Qu'ils sont rigolos…

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs