Accueil Société

Le fils de Véronique Pirotton assigne Bernard Wesphael au civil

Le procès d’assises, acquittant au bénéfice du doute Bernard Wesphael, n’a pas déterminé la cause de la mort de sa mère, estime Victor, représenté par son père.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le fils mineur de Véronique Pirotton, Victor, représenté par son père, assigne Bernard Wesphael, acquitté au bénéfice du doute devant la cour d’assises du Hainaut, devant le tribunal civil en réparation du préjudice subi.

Dans l’assignation rédigée par leur avocat, Me Philippe Moureau, les requérants constatent que le procès pénal n’a pas pu aboutir à la détermination de la cause de la mort de Véronique Pirotton, dont le corps sans vie avait été retrouvé dans la chambre 602 de l’hôtel Mundo, la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2013. Ils constatent que l’arrêt pénal, dispensant Bernard Wesphael de l’incrimination de meurtre, «  ne dévoile aucun scénario expliquant le décès de Véronique Pirotton  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs