Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

Je suis resté dans les bois Folie douce

De et avec Michaël Bier, Erika Sainte et Vincent Solheid, 83 mn.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Ils se sont mis à trois devant et derrière la caméra pour composer cet ovni cinématographique, à la fois marginal, poétique et fantasque. Ils y croquent l’air du temps et nous parlent essentiellement d’amour d’une façon joyeusement décalée. Qu’est-ce qu’aimer, comment aimer, comment construire son rapport à l’autre ? C’est drôle, pathétique, tendre, incongru, loufoque. Parfois, il y a des longueurs ou ça tourne en eau de boudin mais la scène d’après, on est repris par cette folie douce qui habite les protagonistes, âmes sœurs et âmes solitaires tentant de résister aux tourbillons de la vie.

En les voyant, on pense à la liberté et l’audace potache qui avaient transporté la bande de C’est arrivé près de chez vous.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs