Accueil Opinions

Faut-il améliorer la formation des futurs profs?

Les enseignants (en devenir) devraient faire preuve de davantage de réflexion quant aux réalités du métier. Il importe de leur en donner les moyens durant leur formation et carrière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Traditionnellement, le rôle principal de l’instituteur est souvent lié à la transmission du savoir. Il détient la responsabilité d’inculquer ce qu’il a appris, les connaissances et savoir-faire, et de le livrer à ses élèves.

Pourtant, un récent rapport de l’Agence pour l’évaluation de la qualité de l’enseignement supérieur (Aeqes) (1) tend à remettre en question ce profil classique de « l’instituteur instruit, qui instruit ». Désormais, il conviendrait d’adopter un profil plus « réflexif », c’est-à-dire celui du prof qui, au-delà de la transmission de savoirs, réfléchit sur son propre métier au départ des réalités socioscolaires actuelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 21 février 2017, 21:31

    Pour beaucoup, le taux de redoublement, les taux de réussite aux tests PISA (pourquoi ne parle-t-on jamais des taux des réussite aux CE1D en maths, toujours inférieurs à 55 % et qui sont censés évaluer les compétences minimales?),sont les conséquences de méthodes pédagogiques traditionnelles, dépassées.Tout ce qui est nouveau est a priori meilleur, mais sur quelles bases se fondent ces convictions?En outre, s'ils s'informaient, ils apprendraient, que le capitalisme "pulsionnel" (cf le philosophe français, B. STIEGLER),la destruction de la capacité de l'attention par les écrans en tout genre (PH.MEIRIEU,B.STIEGLER,S.DEHAENE) portent une lourde responsabilité.Cette dernière a été divisée par un facteur 3 depuis 1930 (PH.MEIRIEU).

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 21 février 2017, 21:16

    Quel a été le résultat concret pour l'amélioration des compétences des élèves?

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs