Accueil Monde Union européenne

Marianne Thyssen au «Soir»: «L’Europe veut donner plus d’attention au social»

Favoriser l’emploi des femmes, aider les hommes dans la vie familiale : la Commission monte au créneau du social. Et le patronat renâcle déjà. La commissaire Marianne Thyssen s’est confiée au Soir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Dans le profond remue-méninges lancé dans la foulée du Brexit sur l’avenir commun à… vingt-sept, la dimension « sociale » occupe une place de choix. Avec, pour les dix ans à venir, une question ouverte : en faire plus ensemble, ou moins, dans un domaine qui reste de la compétence première des Etats membres, voire des autorités régionales ou locales. Ce débat-là ne sera pas tranché avant (au mieux !) l’automne, et la fin de la grosse séquence électorale franco-allemande. Entre-temps, la Commission européenne monte au créneau, sous la houlette de la Belge Marianne Thyssen, commissaire en charge de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Mobilité des travailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Rasir Yves, jeudi 27 avril 2017, 13:07

    On aimerait croire Mme Thyssen, mais on attend toujours les actions promises contre le dumping social et la concurrence fiscale entre états. Tout ce qui semble l'intéresser, c'est de faciliter l'accès des femmes au marché du travail. Et elle applaudit Macron, le chantre de l'uberisation.....

  • Posté par Petitjean Charles, mercredi 26 avril 2017, 18:54

    "L'Europe veut donner plus d'attention au social". Ces propos minimalistes expriment à eux seuls le mépris des pontes de l'Europe vis-à-vis de ce qui devrait être, qui aurait dû être le cœur, le poumon, l'oxygène de l'Europe, sa raison d'être. Et ils s'étonneront, après cela, que l'Europe soit rejetée par les citoyens qui se blottissent dans les bras des extrêmes. Eux écoutent la déception et la rancœur des peuples ! Tous ces libéraux et ces socio-démocrates, en ne parlant que de budget, de finance, d'austérité, de sécurité, de défense se sont trompés de partition et ils chantent faux à l'unisson, encore aujourd'hui !

  • Posté par Didier Marc, mercredi 26 avril 2017, 14:55

    L'Europe s'intéresse au social ? ah bon, on voudrait y croire. ou plutôt on aurait voulu y croire. que s'est il passé depuis le traité de rome? rien. que s'est il passé depuis la crise de 2008? rien ! et maintenant, 10 ans après (ou 60 c'est selon), on voudrait nous y faire croire? Trop tard, trop à contre courant de ses propres doctrines, trop lent. Et de toute façon Business Europe a déjà dit non! donc ce sera NON! il n'y a plus que quelques doux rêveur qui croient que l'on peut croire en l'utopie de l'Europe, en tout cas dans sa forme institutionnelle UE.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs